Ajoutez Musique africaine à vos favoris
Visiter Afrique-Annuaire.com


Musique Africaine

Le coeur culturel
> Le coeur culturel
Signification de la danse africaine
> Signification de la danse
Evolution de la danse et de la musique africaine
> Son évolution
> Trésors du Maroc
Musique algérienne
> Musique algérienne
La danse orientale égyptienne
> Danse orientale égyptienne
La danse sur échasses du Togo
> Danse sur échasses
Les danses rituelles du Mali
> Danses rituelles du Mali
Traditions de l'Afrique de l'Ouest
> Afrique de l'Ouest
La danse africaine en Occident
> En Occident




Il existe différentes sortes de musique marocaine qui prennent une grande place dans la vie quotidienne. En voici quelques-unes. La musique andalouse, qualifiée de musique de cour est jouée et chantée par des grands hommes comme les savants. On la considère comme une musique classique et on peut l’entendre dans des grandes villes comme Fès, Rabat et Tanger. Dans les rues, on peut entendre des chansons plus populaires et variées comme la musique berbère ; proche de la nature, elle se compose de magnifiques chants qui varient selon les tribus. Ces scènes de chants sont généralement orchestrées par un chef, le « Raïss » et les chanteurs doivent suivre son rythme à la baguette.

On distingue trois grandes danses au Maroc ; L'ahouach qui est une danse originaire du bassin du Souss. Elle est pratiquée en soirée autour d’un feu ; les femmes forment un cercle et ondulent au rythme du bendir, sorte de grand tambourin recouvert de peau de chèvre qui est frappé par les hommes. Autre danse traditionnelle du Moyen Atlas, l'ahidous qui incite les hommes et les femmes à être très proches et à bouger de façon rigoureuse. Enfin la guedra qui est une danse originaire des pays sahariens ; le rythme musical est composé par un seul homme qui tape sur une poterie. Une femme vêtue d’une étoffe bleue danse au milieu des chanteurs.

La danse orientale prend place dans toutes les fêtes marocaines. Aujourd’hui, elle est très bien représentée dans les festivals internationaux de danse ; comme celui d’Asilah au Maroc, où les professeurs parisiens sont en représentation. On peut également assister aux « Rencontres chorégraphiques de Marrakech » qui se veulent le tremplin pour les créations des chorégraphes marocains. Un bel avenir.




Copyright © Afrique-Annuaire.com. Tous droits réservés - Conditions d'utilisation
Clavier arabe | Ressources | Annuaire gratuit