Ajoutez Musique africaine à vos favoris
Visiter Afrique-Annuaire.com


Musique Africaine

Le coeur culturel
> Le coeur culturel
Signification de la danse africaine
> Signification de la danse
> Son évolution
Trésors du Maroc
> Trésors du Maroc
Musique algérienne
> Musique algérienne
La danse orientale égyptienne
> Danse orientale égyptienne
La danse sur échasses du Togo
> Danse sur échasses
Les danses rituelles du Mali
> Danses rituelles du Mali
Traditions de l'Afrique de l'Ouest
> Afrique de l'Ouest
La danse africaine en Occident
> En Occident




Les musiques et les danses d'Afrique sont désormais connues à travers le monde, entre autre grâce aux Ballets Nationaux. Ballet de Koteba, Ballet de Djoliba ou de Kokuma ; les meilleurs danseurs et musiciens les composent et font la fierté du continent. Ces ballets se déplacent en Occident dans les grandes villes d’Allemagne, de France ou encore d’Italie ; l’engouement est total et tout le monde veut suivre des cours de danse ou de musique africaine. La mode est lancée, les artistes Africains commencent à être connus et à se faire un nom. En voici quelques-uns qui ont très bien réussi.

Commençons par Tidjani Cissé ; il a dirigé les grands ballets d'Afrique à Paris. Originaire de Guinée, il nous offre dans ses ballets le corps dans toute sa splendeur. En d’autres termes le corps de chaque danseur représente l’univers…Si vous ne me suivez pas, je résume : La place du corps dans le monde est capitale pour lui.

Georges Monboye a fondé sa compagnie à Paris en 1992 et c'est en Côte d'Ivoire, son pays natal qu'il apprend les danses traditionnelles au sein de son village, lors des différentes cérémonie d'initiation. L'Unesco lui a commandé sa première grande chorégraphie « La Paix », dans laquelle il a dirigé 50 danseurs. Rien que ça. Quant à Germaine Acogny du Bénin, elle a fondé en 1968 son premier studio à Paris ; son travail est axé sur les traditions populaires d’Afrique. Elle a travaillé quelques années avec Maurice Béjart et a créé l'école Mudra Afrique.

Finissons par le plus connu, Alphonse Tiérou. Cet ancien élève de l'institut national des arts d'Abidjan en Côte d'Ivoire a créé « Doople » un centre de recherches et de pédagogie pour la création Africaine. Son objectif est la promotion de la culture africaine par l'organisation d’événements. Il a donné beaucoup de conférences à travers le monde et est reconnu danseur chorégraphe par le Ministère Français de l'éducation.




Copyright © Afrique-Annuaire.com. Tous droits réservés - Conditions d'utilisation
Clavier arabe | Ressources | Annuaire gratuit