Ajoutez Musique africaine à vos favoris
Visiter Afrique-Annuaire.com


Musique Africaine

Le coeur culturel
> Le coeur culturel
Signification de la danse africaine
> Signification de la danse
Evolution de la danse et de la musique africaine
> Son évolution
Trésors du Maroc
> Trésors du Maroc
> Musique algérienne
La danse orientale égyptienne
> Danse orientale égyptienne
La danse sur échasses du Togo
> Danse sur échasses
Les danses rituelles du Mali
> Danses rituelles du Mali
Traditions de l'Afrique de l'Ouest
> Afrique de l'Ouest
La danse africaine en Occident
> En Occident




L’Algérie possède une musique variée et riche selon ses différentes régions. La musique arabo-andalouse se définit comme la musique classique algérienne de référence. On y retrouve divers instruments comme le tambourin arabe qui donne le rythme à l’orchestre ; la derbouka, instrument de percussion couvert d’une peau de mouton ; ou encore la nay, petite flûte en roseau et le qanoun qui ressemble à la cithare. A Tlemcen, Alger et Constantine, trois écoles enseignent cette musique représentée par la nouba ; sorte de composition instrumentale et vocale qui se déroule selon des règles rythmiques bien définies.

En musique urbaine, le Châabi et le raï sont les plus connus. La première est née dans les quartiers populaires d’Alger au début du XXème siècle. Quant au raï , il est originaire de la musique arabo-andalouse ; sa plus célèbre chanson reste « Ya Rayah » qui signifie l’émigré de Dahmane El-Harrachi. Le Raï est né à Oran dans les années 1930, c’est un mélange de musiques traditionnelles bédouines, latines et aussi arabo-andalouses qui expriment le plus souvent la joie de vivre et les heureux événements. Il a fait son apparition en France à la fin des années 1980. Le tube Didi de Cheb Khaled a été un vrai succès comme celui de Cheb Mani en duo avec le chanteur Sting. Le raï connaît un tel engouement que même Jean-Jacques Goldman a écrit la chanson Aïcha pour Khaled.

Proche du châabi algérois, la musique kabyle se transmet de génération en génération et s’inspire de contes et de poésies. Elle a désormais une grande notoriété grâce à des artistes comme Slimane Azem, Henifa, Cherif Kheddam, Djamel Allam qui ont marqué à jamais cette musique. La voix reste le plus bel instrument et on entend, en principe, que quelques percussions essentiellement le bendir pour marquer les temps.




Copyright © Afrique-Annuaire.com. Tous droits réservés - Conditions d'utilisation
Clavier arabe | Ressources | Annuaire gratuit